Electra Radio The Rock And Dance Radio - Webradio Rock Electro

...
Rock & Dance
ID: 13ACDC Australie
Musique

Depuis ses débuts, AC/DC joue « du rock en version hard ».
Les compositions du groupe sont dans la plus pure lignée du blues et rock : mesure binaire, gamme pentatonique et solo de guitare. Les guitares saturées (le son Marshall), la voix grinçante et la hargne des morceaux rangent AC/DC dans la catégorie hard rock. Cependant, la musique d'AC/DC est empreinte de blues aussi bien dans les solos (Touch Too Much, par ex.) que dans les riffs (The Jack, Stiff Upper Lip, par ex.). Qualifier la musique d'AC/DC de heavy metal est abusif tant elle est proche de la structure commune au blues et au rock. Seules des pistes de l'album The Razor's Edge (The Razor's Edge et Thunderstruck) empruntent quelques éléments au metal.
La discographie d'AC/DC est particulièrement homogène, aussi bien au niveau du style que de la qualité. La musique du groupe a évolué depuis sa formation, mais son orientation est restée la même…

Historique

Nés en Ecosse, à Glasgow, les frères Young (George, Malcolm et Angus) arrivent en Australie en 1963, et s'installent dans la banlieue de Sydney. C'est George qui commence le premier à jouer de la guitare, suivi par Malcolm puis Angus. Dans les années 1960, George connait le succès avec les Easybeats. Ce succès déteint sur Malcolm qui rejoint en 1971 le Velvet Underground de New Castle (à ne pas confondre avec celui de Lou Reed). En décembre 1973, Malcolm crée son propre groupe : AC/DC.

Le nom AC/DC vient d'une suggestion de Margaret, sa sœur, qui a vu ce sigle au dos d'une machine à coudre de marque Singer. AC/DC est le sigle pour alternating current/direct current, soit, en français, « courant alternatif/courant continu ». Cependant, les membres du groupe ne réalisent pas la connotation que le terme pouvait avoir : en argot, AC/DC signifie « à voile et à vapeur », c'est-à-dire bisexuel. Une autre idée de Margaret est l'utilisation de l'uniforme de collégien (que Angus, en revenant de l'école, ne prenait pas le temps de quitter pour se jeter sur sa guitare) comme costume de scène. Cet uniforme est devenu partie intégrante de l'image du groupe.

En 1973, le groupe est composé de Malcolm Young, Angus Young, Dave Evans, Larry Van Kriedt et Colin Burgess (avec pour postes respectifs, guitare rythmique, guitare solo, chant, basse et batterie). La sortie d'un single et la tournée des clubs qui s'ensuit amènent à se rencontrer AC/DC et Michael Browning qui devient le manager du groupe. Le line-up subit de nombreux changement de batteurs (Ron Carpenter, Russell Coleman puis Peter Clack) et de bassistes (Rob Bailey). Ronald « Bon » Scott, le chauffeur du groupe, propose ses services de musicien au groupe et redevient chanteur, après ses débuts en 1967 avec the Spektors, puis the Valentines. Le groupe enregistre leur premier album (High Voltage) en 1975 avec Malcolm Young, Angus Young, Bon Scott, George Young, Tony Currenti (guitare, guitare, chant, basse, batterie), produit par George Young et Harry Vanda, ancien membre des Easybeats. Sorti en mars 1975, cet album n'a pas le succès escompté. Le line-up se fixe après le recrutement de Mark Evans à la basse, et Phil Rudd à la batterie. Le second album du groupe (T.N.T.) sort en février 1976 et est un succès : il se vend à plus de 100 000 exemplaires. La popularité du groupe est énorme en Australie. Dirty Deeds Done Dirt Cheap est enregistré en janvier 1976 et sort en septembre.

Pour conquérir une reconnaisance internationale, Micheal Browning décroche un contrat avec Atlantic Records. En avril 1976, AC/DC s'installe à Londres. Pendant huit mois, le groupe enchaîne les concerts, aussi bien en première partie qu'en tête d'affiche. Parallèlement, les premiers albums d'AC/DC sortent en Europe. Le groupe rentre en Australie en décembre 1977. Let There Be Rock sort en mars 1977. En juin, Mark Evans quitte le groupe et est remplacé par Cliff Williams. AC/DC tourne désormais aux États-Unis principalement en ouverture (Reo Speedwagon, Kiss, Rush, Black Sabbath, etc.) ou dans des petites salles. Pendant la tournée européenne, AC/DC fait néanmoins la tête d'affiche. En 1978 sort Powerage et le premier album live du groupe, If You Want Blood, tout deux sont de grands succès.

Les producteur Harry Vanda et George Young sont écartés au profit de Eddie Kramer (Kiss, Led Zeppelin) puis de Mutt Lange pour l'enregistrement de Highway to Hell. Mutt Lange donne à AC/DC un son plus rempli tout en gardant le tranchant qui a fait son succès. L'album de la consécration sort en juillet 1979. Le succès est phénoménal. AC/DC enchaîne les tournées avec des shows toujours aussi grandioses.

En février 1980, Bon Scott décède tragiquement dans une voiture, étouffé pendant son sommeil par ses propres vomissures après une soirée arrosée. Alors que ce décès aurait pu être le coup d'arrêt de la carrière d'AC/DC, le groupe décide de continuer. C'est Brian Johnson qui prendra le poste du chanteur. En juillet 1980 sort Back in Black, moins blues que Highway to Hell, toujours produit par Mutt Lange. Cet album est évidemment un hommage à Bon Scott. Back in Black devient la seconde meilleure vente d'album, toutes catégories, juste après Thriller de Michael Jackson. AC/DC collectionne alors les prix, les récompenses, les titres honorifiques et les premières places. Désormais, AC/DC fait ses shows toujours et encore plus spectaculaires avec une cloche en bronze de plus d'une tonne frappée d'un « AC/DC » et d'un « Hells Bells », en référence à la première piste de l'album.

L'engouement continue en 1981 avec la sortie de For Those About to Rock, toujours avec le son Mutt Lange, et la tournée Cannon and Bell en 1982, qui se fera avec des canons de la guerre de Sécession.

En 1983, AC/DC enregistre un album très binaire Flick of the Switch. Phil Rudd est ensuite licencié à cause de problèmes de drogue et d'une altercation avec Malcolm. Sur cet album le groupe s'autoproduit pour la première fois. Il sort en juillet 1983 et est un relatif échec commercial. Simon Wright prend la place du batteur au sein du groupe. En janvier, AC/DC est à l'affiche de la première édition du Rock in Rio : 2 triomphes devant 250 000 spectateurs époustouflés par le phénomène Angus Young. Fly on the Wall, sorti en juin 1985, auto-produit lui aussi, est tant un échec commercial que musical. C'est avec Flick of the switch un album clairement un cran en dessous des autres. En revanche, le niveau des tournées est toujours bon.

La carrière d'AC/DC est relancée en 1986 quand Stephen King leur propose de faire la B.O. de son film Maximum Overdrive. Il en découlera l'album Who Made Who (moitié compilation), produit par Harry Vanda et George Young pour la première fois depuis 1978. En 1988, AC/DC sort Blow up Your Video, enregistré en France et produit par Vanda et Young, qui entérine le retour au sommet d'AC/DC. Retour triomphal du groupe en France au Zénith de Paris, le 6 avril 1988. Au terme de la tournée européeene, Malcolm, épuisé par son addiction à l'alcool, cède sa place à son neveu Stevie, qui le remplace sur les 110 dates de la tournée américaine.

Simon Wright quitte le groupe en 1989 et est remplacé par Chris Slade. En 1990, retour de Malcolm. AC/DC sort The Razor's Edge, produit par Bruce Fairbairn. Les ventes sont énormes, et les tournées magistrales. Il sera enregistré pendant la tournée le second live d'AC/DC : Live. Il faut attendre 1995 pour le retour de Phil Rudd à la batterie et un nouvel album : Ballbreaker. Puis en 2000, sort Stiff Upper Lip, produit par George Young.

Le 22 mars 2000, une rue de Leganes (près de Madrid, Espagne) a été rebaptisée Rue AC/DC (Calle de AC/DC). Puis c'est la ville australienne de Melbourne qui, le 1er octobre 2004, inaugura sa Rue AC/DC (ACDC Lane).

Un nouvel album serai en préparation et sortirai eventuellement en 2006 ( Fin de l'année ) ou début 2007, le probléme étant la maison de disque qui veut un album de l'ordre d’Hightway To Hell ou Back In Black.

Discographie

* 1975 - High Voltage (Australie)
* 1975 - T.N.T. (Australie)
* 1976 - High Voltage
* 1976 - Dirty Deeds Done Dirt Cheap
* 1977 - Let There Be Rock
* 1977 - Let There Be Rock (Australie)
* 1978 - Powerage
* 1978 - If You Want Blood (Live)
* 1979 - Highway to Hell
* 1980 - Back in Black
* 1981 - For Those About to Rock
* 1983 - Flick of the Switch
* 1984 - '74 Jailbreak
* 1985 - Fly on the Wall
* 1986 - Who Made Who (B.O. Maximum Overdrive)
* 1988 - Blow up Your Video
* 1990 - The Razor's Edge
* 1992 - ACDC Live
* 1995 - Ballbreaker
* 1997 - Bonfire
o Live from Atlantic Studio
o Let There Be Rock (Live)
o Volts
o Back in Black
* 2000 - Stiff Upper Lip


Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/ACDC
Consulter la biographie en anglais. en

Titres diffusés:
Commentaires sur l'artiste par les membres:

Les commentaires ne sont pas activés actuellement.

 

Rtb