Electra Radio The Rock And Dance Radio - Webradio Rock Electro

...
Rock & Dance
ID: 144Cerrone France
Marc Cerrone (Vitry-sur-Seine, 24 mai 1952) est un musicien, batteur de formation. Il est un des pionniers de la musique disco qu'il a popularisée dans les années 70.

L'enfance

A cinq ans, il est marqué par la séparation de ses parents, lui et ses frères sont mis en pension. À douze ans, sa mère Liliane Cerrone lui offre sa première batterie. Il devient batteur et est influencé par le rhythm and blues d'Otis Redding. Les parents de Cerrone sont effrayés de savoir que leur enfant veut devenir musicien. Durant son adolescence, des groupes ou musiciens comme Chicago, Cream, Jimi Hendrix, Santana influencent Cerrone.

Les débuts

En 1969, il persuade Gilbert Trigano, directeur des Club Med, d'engager des groupes de rock. Cerrone devient directeur artistique d'une quarantaine de clubs.

Le premier groupe de Cerrone se nomme Kongas et existe de 1972 à 1976. Il joue au célèbre club de Saint-Tropez « Le Papagayo ». Eddie Barclay devient son premier producteur et produit son premier single Boom en juillet 1972'. Plus tard le second single Anakino connaîtra le même succès.

Durant ces années là, le groupe fera de nombreux concerts et jouera même au Japon. Mais dès la fin de l'année 1974, Cerrone trouve sa vie trop monotone dans le groupe et décide de le quitter. Durant l'année 1975, Cerrone tente d'ouvrir un établissement de disques importés dans le centre commercial Belle-Epine à Thiais. Après diverses ruses, il réussit à obtenir un prêt et un local auprès d'un banquier. Le 1er décembre 1975 l'établissement ouvre. Ce dernier possède les premiers disques disco venant d'outre-atlantique (The Trammps, KC and the Sunshine Band, Mandrill,...). En écoutant ces albums, l'envie de créer de la musique revient pour Cerrone. Pour cela, avec l'aide de son ami Raymond Donnez (alias Don Ray) lequel possède un studio sur l'avenue de la Grande Armée à Paris, il réalise une maquette. Cependant Cerrone trouve qu'il est mieux de faire un album dans les studios de Londres. Il y part en juillet 1976.

La période disco

En 1976, il quitte son groupe et décide de mener une carrière solo. Il autoproduit son premier album Love in C minor (enregistré de septembre à octobre 1976 au studio Trident de Londres). Cet album est révolutionnaire pour l'époque. On remarque d'abord que la chanson titre dure 16 minutes et ce format est loin d'être idéal pour la radio (5 minutes max). De plus, il y a dans sa chanson des gémissements féminins. Enfin (le plus important), il met en avant le pied de grosse caisse... chose très inhabituelle pour l'époque. Toutes les maisons de disques refusent son album et Cerrone décide alors de s'autoproduire. Il se distribue par ses propres moyens en se faisant importateur de musique britannique. Son album est un énorme succès aux États-Unis et il se vend 8 millions d'exemplaires à travers le monde. Love in C Minor lui vaut son premier Grammy Award en 1977.

Son deuxième album, Cerrone's paradise, réalisé en février et mars 1977 au studio Trident de Londres connaît moins de succès. En effet, la chanson titre semble imiter ou être une suite logique de Love in C minor. Take me et Time for love sont des chansons plus originales et d'une durée de six minutes.

Durant l'été 1977, Cerrone compose, à Londres toujours, l'album Supernature. Son premier single Supernature connaît un succès immédiat dans les dancefloors du monde : 10 millions d'albums de Supernature sont vendus. Give me love connaît le même succès. Cerrone devient une star reconnue, notamment aux États-Unis et joue au Studio 54 de New York. Dès l'année 1977, Cerrone produit des artistes comme Donray pour Revelacion.

Durant l'été 1978 sort l'album Cerrone IV qui connaît un énorme succès. Des chansons comme Rocket in the pocket ou Look for love deviennent des classiques du disco. Cet album est un des premiers à être enregistré en quarante-huit pistes. Les 3 et 4 décembre 1978, Cerrone joue ses grands classiques à l'Olympia : Love in C minor,Take me,Supernature, Rocket in the pocket, etc.

En 1979, Cerrone quitte l'Europe et va à Hollywood pour enregistrer en mars-avril l'album Angelina enregistré dans le studio de Quincy Jones. L'album n'est plus disco comme les précédents et est plutôt « new wave-rock ». Living in love est un morceau faisant penser aux vacances, à la plage, aux palmiers… Cette chanson marchera bien. La chanson funky Call me tonight sera un tube dans les discothèques homosexuelles. Il reçoit le Golden Globe du meilleur producteur de disques de l'année.

La période funk

L'année suivante, de mai à septembre 1980, Cerrone enregistre Cerrone VII You are the one dans les studios Power. Cet album chanté est plutôt funk. Jocelyn Brown y chante toutes les chansons. La chanson You are the one devient un tube.

La même année, Cerrone déprime car son père est atteint d'un cancer. Il réalise Cerrone VI. Cet album est expérimental.

En 1982, Cerrone enregistre l'album funky Back Track. Cet album, bien que mal connu, comporte de bons morceaux comme Back Track. Les 23 et 24 juin, Cerrone joue à l'espace Balard et les recettes de ces concerts iront à une association pour la lutte contre le cancer. En 1983, son père meurt d'un cancer.

Ensuite, durant les années 1980 et 1990, Cerrone perd l'inspiration et ses albums se vendent moins bien. En 1986, il fera un titre (Oops Oh no!) avec Latoya Jackson, sœur de Michael Jackson.

Les grands événements

A la manière d'un Jean-Michel Jarre de la "dance music", Cerrone organise régulièrement des grands évènements ou des dizaines de milliers de personnes se réunissent autour de sa musique.
  • Le 14 juillet 1989, il participe aux célébrations de la fête nationale au palais du Trocadéro.
  • En 1991, il organise à Tokyo la soirée de lancement de la nouvelle chaîne de télévision japonaise en haute définition.
  • Il met en scène la nuit du Millenium pour le passage à l'an 2000 à Los Angeles.
  • Le 1er juillet 2005, il organise un concert gratuit sur la place d'armes du château de Versailles : « la plus grande discothèque du monde » qui sera suivi le lendemain au même endroit du concert Live 8 auquel il participe. * Le 17 novembre de la même année sort le DVD Cerrone live at Versailles.

Retour au premier plan
  • En 2000, Bob Sinclar « le roi de la French touch » invite Cerrone sur son nouvel album disco-house Champs Élysées.
  • En 2001 sort l'album Cerrone by Bob Sinclar où ce dernier rend hommage au « roi de la disco ».
  • En 2002 sort l'album Hysteria dont la pochette sera censurée. La chanson Hysteria sera le seul single de l'album. Ce dernier connaîtra un succès mitigé.
  • En 2005, Cerrone est promu au grade de commandeur dans l'ordre des Arts et Lettres.

Cerrone a vendu environ 30 millions d'albums dans le monde.

Livres
  • En 1990, il publie Dancing Machine, un roman dont sera tiré un film avec Alain Delon et Patrick Dupond. Il vit alors à Hollywood jusqu'en 2000 ou il fait une série de concerts à succès aux États-Unis.
  • En juin 2004, Cerrone sort son Best of en CD et DVD ainsi que sa biographie Et pourquoi pas la Lun

Actualités

  • En février 2006, Cerrone compose la bande originale de l'adaptation théatrale d'Orange mécanique.
  • En juillet 2006, premier concert de Cerrone en Afrique (Alger, Algérie) à l'hôtel Sheraton.
  • En novembre 2006, un remix de Supernature revient à la dixième place du billboard US.



Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Cerrone

Titres diffusés:
Commentaires sur l'artiste par les membres:

Les commentaires ne sont pas activés actuellement.

 

Rtb