Electra Radio The Rock And Dance Radio - Webradio Rock Electro

...
Rock & Dance
ID: 433Kylie Minogue Australie
Bien qu’elle n’est récolté qu’un seul numéro un aux États-Unis depuis le début de sa carrière en 1987, Kylie Minogue est néanmoins l’artiste féminine qui vend le plus de disques en Australie et en Europe depuis une quinzaine d’année. Elle est devenue une véritable idole et sa seule présence sur la page couverture d’un magazine en assure la vente.


Minogue voit le jour le 28 mai 1968, à Melbourne, en Australie. En 1979, elle entreprend une carrière d’actrice dans le feuilleton australien « Skyways » qui lui ouvre la porte d’un rôle principal dans la série pour enfants « The Henderson Kids ». Elle devient plus tard une véritable star nationale grâce à sa présence dans le soap quotidien « Neighbours » qui commence à être aussi diffusé au Royaume-Uni quand elle se joint à la distribution.


En tant de célébrité, elle accepte de participer à un concert de charité et choisit d’interpréter « Loco-Motion » de Little Eva. Quelqu’un a alors l’idée de soumettre l’enregistrement à une étiquette locale, Mushroom Records, qui n’est pas très attirée par la maquette tout en jugeant qu’elle peut avoir un bon potentiel commercial en raison de l’identité de l’interprète. Même dans leurs rêves les plus fous, personnes ne pouvait croire que « Loco-Motion » allait devenir un succès national à l’été 1987.


Drôle de tournure du hasard, Mushroom Records venait de s’allier à l’entreprise londonienne Stock Aitken and Waterman, qui comptait des artistes comme Dead or Alive, Samantha Fox, Bananarama et Rick Astley dans son écurie. L'entreprise voit le même genre de potentiel, mais ne considère pas Minogue comme une priorité. De fait, lorsqu’elle se présente dans un petit studio de Londres, on avait oublié qu’elle devait venir et on lui pond alors rapidement une chanson qui devient « I Should Be So Lucky » qui lui permet de récolter le second de ses six numéros un australiens et la première de ses cinq premières positions au palmarès britannique. Elle devient donc une grande priorité pour Stock Aitken and Waterman qui contrôle tout, de son orientation musicale à son look dans les clips. Une nouvelle version de « Loco-Motion », atteint le numéro un aux USA alors qu’elle remporte succès par dessus succès en Australie, au Royaume-Uni et ailleurs en Europe. Elle décide donc de quitter la télévision.


Minogue décide de prendre les choses en mains en 1990 lorsqu’elle choisit de ne pas montrer le clip pour « Better the Devil You Know » à Stock Aitken and Waterman avant qu’il ne soit prêt. Alors que l’entreprise voulait lui donner un air naïf, elle opte plutôt pour une image à la Madonna, ce qui lui permet de maintenir son succès européen. De plus, avec son quatrième album, « Let’s Get to It », paru en 1991, elle demande à avoir un plus grand contrôle sur le contenu musical.


Minogue quitte ensuite « Stock Aitken and Waterman » pour enregistrer deux disques (« Kylie Minogue » et « Impossible Princess ») avec l’étiquette dance londonienne Deconstruction. Au niveau personnel, une relation avec Michael Hutchence, chanteur d’INXS, encourage la chanteuse à expérimenter musicalement. Elle opte donc pour divers collaborateurs comme Nick Cave sur son album « Murder Ballads ».


Alors que « Impossible Princess » représente un autre point tournant dans sa carrière australienne et qu'elle devient une véritable artiste scénique, l’album est reçu froidement en Europe. En 2000, les Pet Shot Boys l’encouragent à passer à leur étiquette Parlophone, ce qui lui permet d’émerger comme la star de la pop qu’elle était avec le grand succès « Light Years ». Le simple « Spinning Around » atteint le premier rang en Angleterre et en Australie.


Son règne se poursuit en 2001 avec l’album « Fever », dont le simple « Can’t get You Out of My Head » devient un véritable hit planétaire en plus de lui valoir deux Brit Awards en février 2002 pour l’artiste féminine de l’année sur le plan international et pour le meilleur album international. Peu de temps après, « Fever » est lancé aux Etats-Unis et « Can’t Get You Out of My Head » lui permet de décrocher son plus gros succès américain depuis « Loco-Motion ». En 2004, elle est de retour avec un nouvel opus intitulé « Body Language ».


Sans prétendre avoir la même force musicale, Minogue sait elle aussi se démarquer par des vidéoclips inventifs tout en tenant ses fans sur les talons quant à son image sans cesse changeante. Elle a aussi participé à plusieurs films, dont « Cut » avec Molly Ringwald en 1999 qui était son sixième long-métrage.


Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Kylie Minogue

Titres diffusés:
Commentaires sur l'artiste par les membres:

Les commentaires ne sont pas activés actuellement.

 

Rtb