Electra Radio The Rock And Dance Radio - Webradio Rock Electro

...
ID: 488Madonna Etats-unis
Madonna Louise Veronica Ciccone, plus connue sous le seul nom de Madonna, est une chanteuse de musique pop. Sa carrière est marquée par le succès et la controverse.

Madonna est née le 16 août 1958 à Bay City (Michigan, États-Unis). Élevée dans une famille italo-américaine catholique de six enfants, Madonna perd sa mère Madonna Louise Fortin (d'origine québécoise : voir famille Fortin) quand elle est encore enfant. Dans un concert à Montréal, Ma­donna révélera que sa mère, décédée, était québécoise.

Contrairement à ce qui se disait dans les années 1980, son père Silvio Tony P. Ciccone (d'origine italienne), n'était pas un simple ouvrier et elle n'a pas été élevée dans un ghetto noir : son père était ingénieur chez Chrysler et elle vivait dans un pavillon coquet de Detroit.

Très jeune, elle prend des cours de piano et de ballet. Sa belle-mère l'inscrit dans une école catholique, au sein de laquelle elle participe activement aux activités artistiques. Ses grandes facilités intellectuelles lui permettent des succès scolaires et l'accès à l'université.

Mais elle quitte l'université, suscitant la colère de son père qui lui ôte toute ressource financière, quand elle va s'installer à New York à 20 ans en rêvant de devenir danseuse. Arrivée avec à peine 36 $ en poche, elle vit de petits boulots dans une grande précarité : danseuse ou modèle de nu.

Ses premiers pas vers la chanson ont lieu lorsqu'elle devient batteuse dans son premier groupe, « Breakfast Club ». C'est son nouveau but. En 1979, Patrick Hernandez la remarque et veut lui faire tenter sa chance en France. Contrairement à ce que dit la rumeur ( que le chanteur s'est toujours évertué à démentir ), elle n'a jamais été choriste sur Born to be Alive. Elle vivra un an entre Paris et Lille, enchaînant les contrats mal payés, mais gagnant en expérience et repart aux Etats-Unis.


Madonna - The First Album
Elle revient aux USA, déniche un DJ qui défend ses premières compositions auprès d'une maison de disques. Elle signe avec le label Sire, qui permet la sortie de son premier disque Everybody, qui connaît un certain succès dans les discothèques. Vient ensuite Burning up qui fera également sensation dans les clubs. Cependant, le vrai succès viendra avec Holiday, qui devient un hit planétaire, ainsi que son premier album Madonna en 1983. Les deux singles suivants, Borderline et Lucky star, font un tabac aux USA. L'album sera ré-intitulé The First Album en 1985 et se vendra à 9 millions d'exemplaires dans le monde.


Like A Virgin
Avec son second album, Like a Virgin (1984), elle connaît la gloire, soutenue par la polémique sur son association entre le sexe et la religion dans son image, son look et ses concerts. Ceci lui vaudra des records de ventes aux États-Unis, où l'album se vend à 10 millions d'exemplaires et à 9 millions dans le reste du monde.

En 1985, elle se marie avec l'acteur Sean Penn. La même année, elle participe au Live Aid. Elle y interprète Holiday, Into the Groove et Love Makes the World Go round.


True Blue
Alors que tout le monde s'attendait à ce qu'elle disparaisse, Madonna refait surface en 1986 avec l'album True Blue, dont presque tous les titres deviendront des tubes internationaux. Madonna subit sa première re-invention. Grâce à cet album, elle devient la plus grande star féminine de son époque. On peut retrouver sur cette album des titres comme : Papa Don't Preach, Live To Tell, Open Your Heart ou encore La Isla Bonita.


Like A Prayer
À cette époque, Madonna est connue dans le monde entier pour son attitude et ses tenues extravagantes, voire provocantes. D'ailleurs, le clip de Like a Prayer (1989) fait un scandale auprès des rassemblements catholiques ; en effet, le clip représente Jésus sous les traits d'un homme noir qu'elle embrasse. L'album Like a Prayer (1989) est un nouveau succès à son palmarès.


I'm Breathless & The Immaculate Collection
En 1990, elle joue Breathless Mahoney aux côtés de Warren Beatty dans Dick Tracy. Elle sort l'album I'm Breathless, inspiré du film. Fin 1990, son premier « best of », The Immaculate Collection, paraît et Madonna est alors au sommet de sa carrière ; elle bat tous les records de vente (23 millions d'exemplaires !). La vidéo du titre Justify my love fait scandale et sera interdite de diffusion sur MTV. Elle crée l'événement en 1991 avec la sortie de son sulfureux documentaire Truth or Dare : In Bed with Madonna, qui montre les coulisses de sa tournée Blond Ambition tour.


Erotica
La provocation va crescendo, et en 1992 son album Erotica et son livre S.E.X. font encore scandale. Le livre est un succès immédiat ; quant à l'album, co-produit par Shep Pettibone, il est un échec commercial. Les provocations incessantes de la star lassent de plus en plus ses fans qui la boudent. Erotica se vend beaucoup moins bien que ses albums précédents et la célébrité de Madonna ternit. Cependant, elle crée en 1992 son propre label, Maverick Records.


Bedtime Stories & Something To Remember


American Life
American Life montre la position de Madonna face à la politique de George W. Bush. Encore une fois, elle choque avec le clip de la chanson American life (où elle lance une grenade sur Bush) elle se fait plus violente, quitte à contrarier le public. American life ne s'est pas bien vendu malgré les ballades à la guitare et les chansons électroniques qui le composent. Pour l'image qu'elle se donne, c'est très militaire : t-shirt camouflage, casquette de l'armée. Ce look contraste avec la Madonna dansante à laquelle le public américain est habitué.


Remixed & Revisited
Comme son nom l'indique, c'est un CD de remixes pour la plupart d'American Life et de versions spéciales de chansons déjà éditées auparavant.


Confessions on a Dance Floor
Confessions on a Dance Floor est le dixième album studio de Madonna, sorti en France le 14 novembre 2005 et le 15 novembre dans le monde. Déjà 7 millions d'exemplaires vendus. N°1 dans 41 pays.

L'album se caractérise par un son néo-disco, une sorte de revival des années 70-80 assaisonné de sauce pop/électro. Tous ses titres s'enchainent les uns à la suite des autre sans aucune interruption, ce qui donne un effet homogène à cet album. Ensuite, les morceaux se succèdent de façon assez logique et les tempos lents (Forbidden Love, Future lovers) se marient bien avec les rythmes un peu plus rapides (I Love New York, Sorry...).



Ventes
  • 1983 : Madonna/The First Album : 12 millions d'exemplaires
  • 1984 : Like A Virgin : 21 millions
  • 1986 : True Blue : 26 millions
  • 1987 : Who's That Girl ? : 6.5 millions
  • 1987 : You Can Dance : 7.5 millions
  • 1989 : Like A Prayer : 17 millions
  • 1990 : I'm Breathless : 8 millions
  • 1990 : The Immaculate Collection : 26 millions
  • 1992 : Erotica : 6 millions
  • 1994 : Bedtime Stories : 8 millions
  • 1995 : Something To Remember : 10 millions
  • 1996 : Evita : 11 millions
  • 1998 : Ray Of Light : 17 millions
  • 2000 : Music : 15 millions
  • 2001 : GHV2 : 7.5 millions
  • 2003 : American Life : 5 millions
  • 2005 : Confessions On A Dance Floor : 11 millions
  • 2006 : I'm Going to Tell You A Secret (CD/DVD de la période du "Re-Invention Tour" (parties du concert + documentaire) : 1 million
  • 2007 : Confessions Tour: Live From London: CD(live) + DVD.

Au total, Madonna a vendu plus de 200 millions d'albums et plus de 320 millions de disques si l'on compte les singles, ce qui en fait la 5e meilleure vendeuse de disque et l'artiste féminine la plus populaire encore en activité toutes catégories de musique confondues, et la femme ayant écoulé le plus de disque dans toute l'histoire de la musique. En 2006, sa fortune est estimée à environ 600 millions USD.

Filmographie

Malgré son incessante envie de devenir actrice, Madonna n'a pas connu au cinéma un succès à la mesure de celui qu'elle a rencontré dans la musique. Le film qui lui permet d'accéder au succès est Recherche Susan désespérément. Seul Evita, pour lequel elle suppliera le réalisateur, ainsi que le président argentin, d'obtenir le rôle, l'a fait renouer avec les cinéphiles, mais le succès reste cependant mitigé. Son dernier film, À la dérive, ridiculisé par la critique, reste l'un de ses plus grands échecs et n'est sorti qu'en DVD dans de nombreux pays.

  • 1979: A Certain Sacrifice, de Stephen Jon Lewicki : Bruna
  • 1983: Vision Quest, de Stephen Jon Lewicki : chanteuse
  • 1985: Recherche Susan désespérément (Desperately Seeking Susan), de Susan Seidelman : Susan
  • 1986: Shanghai Surprise, de Jim Goddard : Gloria Tatlock
  • 1987: Who's That Girl, de James Foley : Nikki Finn
  • 1988: Bloodhounds of Broadway, de Howard Brookner: Hortense Hathaway
  • 1990: Dick Tracy, de Warren Beatty : Breathless Mahoney
  • 1991: Truth or Dare, In Bed with Madonna, d'Alek Keshishian : Madonna
  • 1992: Ombres et brouillard (Shadows and fog), de Woody Allen : Marie
  • 1992: Une équipe hors du commun (A League of Their Own), de Penny Marshall : Mae Mordabito
  • 1993: Body (Body of Evidence), d'Uli Edel : Rebecca Carlson
  • 1994: Snake Eyes (Dangerous Game), d'Abel Ferrara : Sarah Jennings
  • 1996: Evita, d'Alan Parker : Eva Perón
  • 2000: Un couple presque parfait (The Next Best Thing), de John Schlesinger : Abbie Reynolds
  • 2002: Meurs un autre jour (Die Another Day), de Lee Tamahori : Verity
  • 2002: À la dérive (Swept Away) de Guy Ritchie : Amber Leighton
  • 2006: Arthur et les Minimoys (Arthur and the Minimoys) de Luc Besson : Princesse Sélénia (voix anglaise)



Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Madonna
Consulter la biographie en anglais. en

Titres diffusés:
Commentaires sur l'artiste par les membres:

Les commentaires ne sont pas activés actuellement.

 

Rtb