Electra Radio The Rock And Dance Radio - Webradio Rock Electro

...
Rock & Dance
ID: 797The Strokes Etats-unis

The Strokes est un groupe de rock américain réellement formé à New York en 1998, élevant sa renommée dès le début des années 2000 et considéré aujourd'hui comme l'un des groupes phares du renouveau garage rock (post-punk). Bénéficiant de critiques élogieuses les caractérisant comme les "sauveurs du rock", ainsi que les dignes héritiers du Velvet Underground, des Ramones ou de Television dont on remarque une certaine influence, ce groupe new-yorkais incarne l'énergie brute gavée du romantisme urbain des poètes seventies. Il a actuellement sorti trois albums soit, Is this it? en octobre 2001, Room on Fire en octobre 2003 ainsi que First Impressions of Earth en janvier 2006.

Formation

  • Julian Casablancas (né le 23 août 1978 à États-Unis d'Amérique New York) - Chanteur

Né d'un père espagnol (John Casablancas, fondateur de l'agence de mannequin Elite) & d'une mère danoise (Mannequin élue Miss Danemark en 1965)

Ce jeune garçon, dôté d'une voix remarquable & d'un sens de l'écriture inimitable, possède un charisme insoupçonné & une classe négligée, en faisant le leader incontestable d'un groupe résoluement à son image. Il a écrit la relative intégralité des chansons du groupe.

Son surnom est "Jules"

  • Nick Valensi (né le 16 janvier 1981 à États-Unis d'Amérique New York) - Guitare

Né d'un père tunisien & d'une mère française

Ce guitariste de génie représente aujourd'hui une valeur montante du rock, de par ses prouesses musicales irréprochables & son incroyable agilité.

Il utilise une guitare "Epiphone Elitist "Nick Valensi" Riviera P94" ou bien encore une "Gibson Les Paul Black"

Son surnom est "The bird"

  • Fabrizio Moretti (né le 2 juin 1980 à Rio de Janeiro) - Batterie

Né d'un père brésilien & d'une mère italienne

L'efficacité & la propreté des interventions du célèbre adepte des tee-shirts Coca-Cola se révèlent être d'une singularité propre au groupe. Même si son jeu est loin d'être révolutionnaire, il a le mérite de posséder une place désormais irremplaçable, tant son importance est capitale.

Son surnom est "Fab"

  • Albert Hammond Jr. (né le 9 avril 1980 à Los Angeles) - Guitare

Né d'un père anglais (Albert Hammond, Auteur-compositeur-interprète) & d'une mère argentine

Le talent de ce guitariste, aujourd'hui mis à la lumière à travers une tournée solo, n'est plus à démontrer tant son énergie & sa hargne sont des atouts précieux au merveilleux quintet que représente les Strokes.

Il utilise une guitare "Fender Stratocaster 1985 reissue '72"

Son surnom est "Albie"

  • Nikolai Fraiture (né le 13 novembre 1978 à États-Unis d'Amérique New York) - Guitare basse

Né d'un père français & d'une mère française , ayant toutefois une famille d'origine russe

Malgré une réelle timidité, l'efficacité du "pote de toujours" du leader Julian Casablancas n'en demeure pas moins étonnante, en affichant une sérennité & une maîtrise inégalable lors de ses prestations avec le groupe.

Il utilise une guitare basse "Fender Jazz Bass", ou bien encore une "Rickenbacker 4001", qu'il utilisa sur la tournée de "Is This It" pour le morceau "Alone Together", nécéssitant un accordage spécial (la corde de Mi est descendue en Ré).

Son surnom est "The bulldog"

 

Biographie

 

Les débuts (premières années & The Modern Age (EP)) (1998-2001)

C’est en 1984 que se rencontrèrent deux des membres du groupe. En effet, Julian Casablancas fit par hasard la connaissance à l’école de Nikolai Fraiture, son futur bassiste qui devint vite un ami. Les deux camarades n’étant alors âgés que de six ans, il faudra attendre encore quelques années avant que le combo ne prenne véritablement forme. Sept ans plus tard, en 1991, Julian Casablancas sympathise avec le batteur Fabrizio Moretti et le guitariste Nick Valensi (qui quant à eux, avaient joué dans le même groupe quelques mois auparavant) à la Dwight School, un lycée de l’Upper West Side de Manhattan. Mais ce n’est que l’année suivante qu’il rencontre Albert Hammond Jr au prestigieux Institut Le Rosey en Suisse, le guitariste qui va compléter le line-up sans que personne n’en ait encore conscience à l’époque. Le rencontrant quelques années plus tard dans Manhattan tout à fait par hasard, Julian Casablancas invita Albert Hammond Jr à se joindre à son groupe nouvellement formé, et se charge de nommer le quinquet désormais au complet : ce sera "The Strokes".

Julian Casablancas
Julian Casablancas

En juin 2001, les Strokes — qui rêvaient à un moment donné de devenir un gang aussi incontournable que Guided by Voices, formation de l’underground US prolifique à souhait — sont ce que si peu de groupes ne parviennent jamais à être : un véritable phénomène!

Leur popularité grandit rapidement à New York peu après leur formation, particulièrement dans le Lower East Side et ils commencèrent à se produire au Mercury Lounge. À cet endroit, Ryan Gentles était en charge du booking, impressionné par le son du groupe, il décida de quitter son emploi pour devenir leur gérant.

Contactés après un spectacle par Gordon Raphael, un producteur de la scène underground new-yorkaise, The Strokes commencèrent donc à répéter plusieurs jours par semaine en prévision d'enregistrer un EP. Leur répertoire comprenait à ce moment tout au plus 10 à 12 titres dont Last nite, The modern age, This life (maintenant connue sous le nom de Trying your luck), New York City Cops, Soma et Someday. La plupart de ces titres contiennent maintenant des paroles quelque peu différentes. À ce moment, il y avait aussi des titres qui sont à ce jour toujours inédits officiellement dont Sagganuts, In her prime, Rythm song, A minor 4-4, Babies et Clear skies.

The Modern Age (EP) fut sorti le 29 janvier 2001 en Angleterre et le 22 mai 2001 aux États-Unis et s'en suivit une certaine hype des deux côtés de l'Océan Atlantique. Les critiques acclamèrent l'enregistrement et les compagnies de disques se mirent en guerre pour signer le groupe. Le groupe était maintenant proclamé comme les sauveurs du rock 'n' roll par certains articles dithyrambiques.

 

Is this it? (2001-2003)

The Strokes lancèrent finalement leur premier opus Is this it? le 27 août 2001 au Royaume-Uni sous l'étiquette Rough Trade Records. Le 9 octobre 2001, après un délai, l'album était lançé en Amérique sous l'étiquette RCA Records. Le délai fut causé en premier lieu par une pochette européenne considérée comme obscène (une main ganté de cuir posée sur un postérieur féminin) ainsi que le retrait de la chanson New York City Cops, considérée déplacée peu après les évènements du 11 septembre 2001. L'album reçut de bonnes critiques tant des grands magazines, dont un quatre étoiles du Rolling Stone Magazine, que des publications indépendantes, dont un 9.3 de Pitchfork Media. Il fit le « Top Ten » de 2001 de plusieurs critiques et fut nommé album de l'année par Entertainment Weekly. L'influence de groupes comme le Velvet Underground, Television ou Blondie fut évoquée à plusieurs reprises dans les critiques à ce moment-là.

Suite à cette sortie, The Strokes commencèrent une tournée mondiale où ils s'arrêtèrent pour quelques dates au Japon, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Angleterre, en France, en Allemagne, en Italie, au Canada et dans leur pays natal : les États-Unis. Ils ont, entre autres, fait la première partie des Rolling Stones pour quelques soirs et furent considérés comme têtes d'affiche aux Reading and Leeds Festivals en août 2002. Le groupe joua, toujours en août 2002, au Radio City Music Hall de New York avec The White Stripes en ouverture, Jack White rejoignit le groupe sur scène pour interpréter le solo de New York City Cops. À ce moment, The Strokes apparurent aussi à Saturday Night Live et aux émissions de fin de soirée de Jay Leno, David Letterman et Conan O'Brien.

Le groupe tourna aussi trois vidéoclips pour promouvoir l'album : Hard to Explain, Last Nite (enregistré live en studio) et Someday, tous trois furent réalisés par Roman Coppola, fils de Francis Ford Coppola et frère de Sofia Coppola.

 

Room on Fire (2003-2005)

Albert Hammond Jr
Albert Hammond Jr

Avant la fin de 2002, le groupe entra en studio pour enregistrer une suite à Is this it? avec Nigel Godrich (producteur ayant travaillé avec, entre autres : Radiohead, Beck et Paul McCartney), mais suite à certaines divergences sur la façon d'enregistrer l'album ils décidèrent de retourner vers Gordon Raphael, producteur du premier opus. En marge de ces sessions, le groupe tourna au Japon et présenta quelques uns de ses nouveaux titres dont Reptilia, Meet me in the bathroom, The way it is, Between love & hate (alors connu comme Ze newie) et 12:51 (parfois appelé Supernova).

The Strokes lancèrent leur deuxième opus Room on Fire le 28 octobre 2003 à travers le monde, l'album reçut généralement de bonnes critiques mais fut reçu plus froidement par le public. Bien qu'il monta jusqu'en 2e position des ventes au Royaume-Uni et la 4e position du Billboard 200, l'album ne se vendit « qu'à » 575 000 exemplaires (en date de janvier 2006), nombre à comparer à plus d'un million pour Is this it? aux États-Unis seulement.

Le premier single tiré de l'album fut 12:51 avec le son de guitare un peu keyboard (clavier) de Nick Valensi, le vidéoclip fut quant à lui réalisé une fois de plus par Roman Coppola et présentait une image très inspirée du film Tron. Ce titre fut, jusqu'à la sortie de Juicebox le plus gros succès du groupe au Royaume-Uni montant jusqu'à la septième position. En novembre 2003, le groupe joua tous les mardis à l'émission Late Nite with Conan O'Brien pour présenter ses nouveaux titres au grand public. De fin 2003 à mi-2004, le groupe tourna avec Kings of Leon et Regina Spektor comme premières parties. Alors qu'ils tournaient avec cette dernière, The Strokes enregistrèrent le titre Modern girls & old fashionned men avec Regina Spektor, la chanson fut lancée en tant que b-side de leur deuxième single soit Reptilia. Le troisième single de Room on fire fut The end has no end qui avait quant à lui comme b-side Clampdown, une reprise de The Clash.

Vers la fin 2004, le groupe prévoyait de lancer un album live, Live in London. Mais ce plan tomba à l'eau pour des raisons nébuleuses, le groupe prétextant des problèmes dans la qualité de l'enregistrement.

 

First Impressions of Earth (2005-2007)

Nick Valensi & Nikolai Fraiture
Nick Valensi & Nikolai Fraiture

Au courant de l'année 2005, le groupe se fit silencieux et les rumeurs sur le troisième opus firent bon train. Le premier single prévu, soit Juicebox se retrouva sur Internet dès septembre 2005, au grand dam du groupe. Le groupe et leurs compagnies de disque furent donc obligés de lancer le nouveau single beaucoup plus tôt que prévu, soit au début d'octobre 2005. Le titre était accompagné du b-side Hawaii sur le single, et celui-ci devint (en date de janvier 2006) le plus grand hit du groupe (#5 au Royaume-Uni) et le premier à atteindre le Billboard Hot 100 (#98).

Le lancement de l'album suivit le 2 janvier 2006 en Europe et le 3 janvier 2006 en Amérique. Intitulé First Impressions of Earth, il fut enregistré dans le studio personnel des Strokes sous la gouverne du producteur David Kahne, avec l'aide de Gordon Raphael (producteur de Is this it? et Room on fire) sur certains titres, ainsi que la présence du réputé Andy Wallace derrière la console de mixage. Le second single tiré de l'album prévu au début 2006 est Heart in a cage. Le nouveau single des Strokes, You only live once, a été tourné à Los Angeles par Sam Bayer. Pour la b-side, Eddie Vedder, de Pearl Jam, et Josh Homme, de Queens of the Stone Age, sont de la partie avec les Strokes pour reprendre le morceau "Mercy mercy me" de Marvin Gaye. Ce single sortit en juillet 2006.

 

Le break

Albert Hammond Jr en solo
Albert Hammond Jr en solo

En 2007, les membres du groupe annoncent une pause significative dans leur projet commun, et précisent qu'aucun projet ne sortirait pour cette année.

Avant un retour attendu, normalement pas avant début 2008, les Strokes se reposent logiquement suite à une éprouvante tournée composée d'une longue série de concerts visant à promouvoir leur dernier album "First Impressions of Earth". En parallèle, les musiciens ne restent cependant pas inactifs. En effet, Albert Hammond Jr entame de son côté une tournée en solo, tandis que Julian Casablancas participe au dernier album des Queens of the Stone Age menés par Josh Homme, intitulé "Era Vulgaris".

 

Récompenses et nominations

 

2002

Récompenses

  • ASCAP Pop Awards – College Vanguard Award
  • Brit Awards – Meilleur nouvel artiste international
  • Meteor Ireland Music Awards – Meilleur album international (Is this it?)
  • NME (New Musical Express) Awards – Meilleur album (Is this it?), Groupe de l'année, Meilleure performance live

Nominations

  • MTV Video Music Awards – MTV2 Award (Last Nite)
  • MTV Europe Music Awards – Meilleure performance live
  • Q Awards – Meilleure performance live

 

2003

Nominations

  • NME (New Musical Express) Awards – Meilleur groupe international

 

2006

Récompenses

  • NME (New Musical Express) Awards – Meilleure groupe international

Nominations

  • MTV Europe Music Awards – Meilleur groupe de rock

 

2007

Nominations

  • NME (New Musical Express) Awards – Meilleur groupe international

 

Anecdotes

  • Le nom The Strokes est lui-même, comme leur musique, une contradiction : A stroke signifie à la fois une caresse et un coup. En effet la musique des Strokes est rugueuse, avec l'usage de guitares électriques aux sons saturés comme dans le hard rock, mais aussi très mélodieuse, avec de purs sons blues.
  • Leur premier album Is this it? est sorti sous deux moutures différentes, une internationale et une spécialement américaine. La première avec une jaquette représentant une femme nue avec un gant sur la hanche, la seconde soumise à la censure avec un dessin abstrait (pour les États-Unis). Dans cette seconde version a aussi été enlevé le titre "New York City Cops", jugé politiquement incorrect seulement un mois après les attaques du 11 septembre 2001, le refrain disant New York City Cops, they ain't too smart ("Les flics de la ville de New York, ils ne sont pas très fûtés").
  • Durant le clip de Last nite, qui fut enregistré complètement live, on peut voir Albert Hammond Jr accrocher accidentellement un micro de la batterie de Fabrizio Moretti, essayant l'un après l'autre de le remettre correctement, voyant au final le batteur faire écrouler 2 micros avec un coup de baguette, l'un emportant l'autre dans sa chute.
  • Le chanteur du groupe Julian Casablancas est le fils du co-fondateur de l'agence de mannequins Elite, John Casablancas.

Début 2005, Julian épouse Juliet Joslin, amie de longue date et manager de Wizkid management, chargé du groupe.

  • Le batteur Fabrizio Moretti a été le compagnon de Drew Barrymore (de 2002 à 2006). A peine s'être séparé de cette dernière en janvier 2006 que le beau brun était courtisé par l'actrice Kirsten Dunst, avec qui il eût une brève aventure, pour ensuite la laisser filer avec le leader de la formation Razorlight, Johnny Borrell.
  • Le guitariste Albert Hammond Jr était champion de skate avant de faire de la musique.
  • Nikolai Fraiture, le bassiste, est papa depuis 2005.
  • Nick Valensi est papa de jumeaux depuis octobre 2006. Il a épousé sa copine photographe de longue date : Amanda de Cadenet (ancienne copine de Keanu Reeves et ex-femme de John Taylor (bassiste des Duran Duran))
  • Le titre "The End Has No End" a été utilisé dans une publicité d'Électricité de France.
  • Deux des membres du groupe, Nikolai Fraiture et Nick Valensi, ont des origines françaises, le premier parlant couramment cette langue.
  • Julian Casablancas dit ironiquement des groupes actuels en "The ...." que "ce sont tous des trous du c***..." suite aux critiques récentes des The Star Spangles, qualifiant les Strokes comme des "petits bourges sans intérêts"
  • Albert Hammond Jr a sorti un album solo, Yours to keep, dont certaines séquences sont à la fin du générique du film des Strokes "In transit".
  • Au lancement du 2ème album Room on Fire, les Strokes ont eu envie de changer de producteur afin de voir ce qu'ils étaient capables de faire, abandonnant ainsi le producteur du premier album Is this it? Gordon Raphael, pour Nigel Godrich. Ce dernier a pour particularité d'apporter sa touche personnelle sur le son des groupes avec qui il travaille. Et pour cette raison, Nigel Godrich aurait voulu les faire enregistrer ce second album entièrement en live, contrairement à l'identité même du groupe. C'est pour cette raison que les Strokes ont préférés garder leur producteur d'origine.
  • Julian Casablancas à propos de l'Institut Le Rosey situé en Suisse, internat dans lequel il a passé une partie de son enfance : "J'étais puni tout le temps. Je devais me réveiller à 6 heures du matin pour courir autour de l'école. Je me faisais attraper pour avoir fumé et ainsi de suite. Il y avait un bon nombre de gens turcs là-bas. Ils étaient gentils, mais vous savez...ils portaient tous des jeans Versace. Ca a été le plus grand choc culturel de ma vie." "Tous ces gamins sortaient en ville, alors que moi j'avais pas d'argent de poche comme les autres, et je passais tous mes week-ends assis tout seul dans ma chambre. En fait, j'étais vachement déprimé. Je tournais en rond. Des fois je jouais au basket tout seul. J'ai souvent fait ça."
  • Pour la deuxième fois, le clip a été confié à Sam Bayer, puisque c'est aussi lui qui réalisa celui d'"Heart in a cage".

Nick Valensi raconte à propos du tournage du clip de "You only live once" : "Il nous a fait jouer dans une salle qu'il a ensuite remplie d'une huile noirâtre. Alors que nous étions aspergés et que ce truc humide et collant rendait la situation pénible, nous devions continuer à jouer. Le tournage a duré une journée et Bayer n'a eu besoin d'aucun trucage. Après, il nous a expliqué qu'il conservait cette idée depuis qu'il était sorti de la fac. Il avait demandé a des milliers de groupes mais aucun n'avait accepté. Je ne sais pas si on s'est montré très intelligents ou vraiment stupides!"

  • Le groupe ne prend jamais de repas avant un concert, mais seulement après ce dernier.
  • Le titre initial de leur tube intitulé aujourd'hui "Juicebox" était "Dracula's lauch". Le choix final du titre s'est basé sur la consonnance du terme, jugée "cool" par Julian Casablancas lui-même. En d'autre terme, le titre n'a à priori aucun lien de sens avec la chanson.

Il s'est même créé une boite en leur effigie : le 12:51 dont le myspace est a votre disposition ci-contre

http://www.myspace.com/the1251

 

Discographie

Is this it?, 27 Août 2001 (Europe), 9 Octobre 2001 (Amérique)

Paroles et Musique par Julian Casablancas

  1. Is This It - 2:35
  2. The Modern Age - 3:32
  3. Soma - 2:37
  4. Barely Legal - 3:58
  5. Someday - 3:07
  6. Alone, Together - 3:12
  7. Last Nite - 3:17
  8. Hard to Explain - 3:47
  9. When It Started - 2:57 / "New York City Cops" - 3:36
  10. Trying Your Luck - 3:27
  11. Take It or Leave It - 3:16

Room on Fire, 28 Octobre 2003

Paroles et Musique par Julian Casablancas , sauf lorsque indiqué

  1. What Ever Happened - 2:54
  2. Reptilia - 3:41
  3. Automatic Stop (Casablancas, Hammond Jr.) - 3:26
  4. 12:51 - 2:33
  5. You Talk Way Too Much - 3:04
  6. Between Love & Hate - 3:15
  7. Meet Me In The Bathroom - 2:57
  8. Under Control - 3:06
  9. The Way It Is - 2:22
  10. The End Has No End - 3:07
  11. I Can't Win - 2:34

First Impressions of Earth, 2 janvier 2006 (Europe), 3 janvier 2006 (Amérique)

Paroles et Musique par Julian Casablancas , sauf lorsque indiqué

  1. You Only Live Once - 3:09
  2. Juicebox - 3:17
  3. Heart In a Cage - 3:27
  4. Razorblade - 3:29
  5. On the Other Side - 4:38
  6. Vision of Division - 4:20
  7. Ask Me Anything (Casablancas, Valensi) - 3:12
  8. Electricityscape - 3:33
  9. Killing Lies (Casablancas, Fraiture) - 3:50
  10. Fear of Sleep - 4:00
  11. 15 Minutes - 4:34
  12. Ize of the World - 4:29
  13. Evening Sun (Casablancas, Moretti) - 3:06
  14. Red Light - 3:11

Singles

  • The Modern Cage, Mai 2001 (maxi-single)
  • The Modern Age, Octobre 2001
  • NYC Cops, Novembre 2001
  • Last Nite, Décembre 2001
  • Hard to Explain, Janvier 2002
  • Someday, Octobre 2002
  • 12:51, Octobre 2003
  • Reptilia, Février 2004
  • The End Has No End, Novembre 2004
  • Juicebox, Décembre 2005
  • Heart in a Cage, Mars 2006
  • You only live once, Juillet 2006
  • Modern girls and old fashioned men

 




Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/The Strokes
Consulter la biographie en anglais. en

Titres diffusés:
Commentaires sur l'artiste par les membres:

Les commentaires ne sont pas activés actuellement.

 

Rtb